Une Rose chaque jour, Ep3

James est perdu, il n’a jamais rien ressenti de tel. Comment doit-il s’y prendre pour faire la connaissance de sa belle musicienne.      Maintenant au moins il sait qui elle est. Il est séduit, c’est un véritable coup de foudre. Ces longs cheveux noirs, la harpe, la musique et cette douceur qui s’en échappe. Tout le fait vibrer. Son corps est électrisé.

Maintenant, il lui faut attirer son attention tout en restant discret. James est tellement timide. Comment pourrait-il aborder une jeune fille de bonne famille alors qu’il ne la

connait pas ?

 

  • Il ne faut pas oublier ma Véra chérie que nous sommes au tout début du vingtième
    siècle et que certaines choses ne se font pas.

 

Pendant des jours, son esprit tourne, tourne, tourne. Maintenant qu’il sait qui est sa jolie musicienne, il va sur place l’écouter. Il ressent ce besoin viscéral de la voir. Pour cela, il se cache derrière le tronc d’un gros palmier, et l’épie. Il espère qu’inconsciemment quelque chose se passera, qu’elle le remarquera. Pourtant rien n’arrive. Il lui faut trouver un moyen d’attirer son attention, de faire sa connaissance. Une lettre, des bonbons, des fleurs, mais comment les lui envoyer? Il ne connait ni son nom, ni son adresse. Les fleurs sont une valeur sure. Il pourrait même rester anonyme. Demeure le problème de l’envoi, comment les lui faire parvenir. Et si elle était mariée et si elle le traitait d’importun. Non décidément, ce n’est pas une bonne idée.

 

Pendant des jours, James rentre penaud de sa promenade au consulat. Il est tellement préoccupé, qu’il ne salue personne et s’enferme dans son bureau. Un après-midi, où il est plus nerveux, il tend sa main vers le vase rempli de roses posé sur sa table de travail. Instinctivement, il en prend une pour la sentir. Puis, il sort sur le balcon pour continuer à réfléchir. La musique lui parvient de loin : « c’est étrange, notre belle inconnue poursuit son concert, un peu plus longtemps aujourd’hui ».

 

James s’assoit, se relève, fait les cent pas, la rose toujours dans sa main. Et cette question
qui tourne en boucle dans sa tête « comment les lui faire parvenir ? ». La rose lui échappe des mains. Il se baisse pour la ramasser et là soudain la solution l’éclaire. Il  lui offrira une rose chaque jour. Et pour cela, il ira lui-même la lui déposer sur sa terrasse avant qu’elle ne débute son concert quotidien. Voilà, une bonne idée. Comment réagira-t-elle ? Sera-t-elle intriguée ? Cherchera-t-elle à faire sa connaissance ? Chaque chose en son temps. James décide pour le moment, de commencer par déposer la rose tous les jours, puis il
avisera.

          

  •    Dis papito, pourquoi James ne va pas lui donner la rose directement ?
  •  Tu sais ma petite Véra, à l’époque les jeunes hommes ne peuvent pas aborder comme cela une jeune fille, surtout pour lui offrir une rose. Il faut qu’ils soient présentés ou qu’ils se connaissent.
  • Elle est bizarre ton époque papito.  
  • Oui je sais ma chérie, elle est bizarre mon époque…
  •  C’est trop romantique quand même, allez papito la suite, la suite… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.