Une rose Chaque jour, Ep1

Aujourd’hui nous allons fouiller dans vos souvenirs et je vais vous aider à en tirer le fil.

Il y a quelque temps, j’ai prêté ma plume à Véra pour écrire la biographie de sa famille. Son objectif : transmettre toutes ces vieilles histoires que son grand-père lui avait racontées. Gentiment, Véra m’a autorisée à en publier en extrait. Nous l’avons intitulé « Une rose chaque jour ». Cela raconte la rencontre très romantique, de ses arrière-grands-parents. Et pour faire durer le plaisir, j’ai coupé l’extrait en cinq parties!

Alors sans plus attendre, commençons !

 

 

Aller grand-père raconte-moi encore s’il te plait.

Avec grand-père, mon papito, c’était un vrai rituel, à chaque fois que je passais la nuit chez lui et mamita, il devait me raconter l’histoire de son grand-père James, parti au début du 20e siècle à la conquête du caoutchouc au Brésil. J’avais 3 ou 4 ans quand j’ai découvert le conte de fées de James et Reina, sans violence, juste l’histoire d’un prince et d’une princesse.

Allez papito, raconte-moi l’histoire de la Rose.
– Mais ma beauté, je te l’ai déjà racontée des dizaines de fois. Tu ne préfères pas que je te raconte une autre histoire. Regarde le beau livre de contes que je viens de t’acheter.
Non, c’est l’histoire de la Rose que je veux, s’il te plait mon papito chéri.

Alors grand père éclatait de rire, celui qui éclairait son visage, plein de malice et de tout l’amour qu’il portait à ses petits-enfants. Il me prenait dans ses bras, me couvrait de bisous avec sa barbe qui me piquait les joues et me faisait sauter dans ses bras. J’étais aux anges!
Puis, il s’asseyait sur le canapé, et moi, j’allais chercher le vieil album photo. Celui que nous avions tourné des centaines de fois. Et avant de l’ouvrir, à chaque fois, j’avais le droit à la même
remarque : 

– Fais attention ma chérie, cet album est très vieux. Il contient tous nos trésors, toutes nos mémoires, il ne faut pas l’abimer…

Nous étions dans notre rituel rien qu’à nous, tous les deux. Mes cousins et cousines n’étaient pas aussi friands que moi de cette histoire de famille. Ils la connaissaient bien sûr mais ne la réclamaient plus. Ils préféraient les autres contes…

Alors papito prenait l’album et je me lovais tout contre lui. J’était prête à tourner les pages au rythme de son histoire. Et cette histoire commençait forcément par « il était une fois« . Ces mots magiques que je m’empressais de prononcer pour que grand-père puisse démarrer…

 Donc « il était une fois », il y a très longtemps, un jeune homme se prénommant James et qui vivait à Manaus au Brésil…

James est anglais, vient d’une famille d’aristocrates et a fait de très bonnes études. A l’âge de 24 ans, il décide de quitter sa famille pour partir à l’aventure et aller à la conquête du « Nouveau Monde ». Pour cela, il accepte un poste de consul dans la jungle amazonienne, dans ces contrées lointaines et tropicales. La vie de notre jeune consul de Grande-Bretagne est fort agréable à Manaus. On la surnomme d’ailleurs le « Paris des Tropiques ». James y mène une vie sociale très active. Pourtant a déjà 24 ans, il est encore un coeur à prendre et n’a pas trouvé son âme soeur.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *